Les Expertes, le blog

Bienvenue sur le blog du site "lesexpertes.fr".

Catégories

PCommentsosts de cette catégorie

  • Ce sont des vacances bien méritées qui attendent les Expertes ! Nous fermons du 14 au 27 aout pour recharger les batteries.

    Hormis les TVA, comptabilités et bilans qui sont à jour, nous avons bouclé notre premier recrutement extérieur. Ceci a été une expérience limite traumatisante qui nous servira pour la suite....

    Tout d'abord, le choix de la plateforme sur laquelle déposer l'offre.

    Nous avons utilisé Hub Emploi (plateforme inconnue mais gratuite dédiée aux cabinets d'expertise comptable). Cette plateforme est envahie par les cabinets (l'offre d'emploi devient introuvable en une semaine) mais quasi inconnue des candidats. Ceci étant dit, les candidatures en provenance de cette plateforme étaient d'excellente qualité mais en très petite quantité.

    Et nous avons utilisé Linkedin pendant 30 jours. Là, ça a été un peu le cauchemar. De nos jours, on postule comme on like, sans trop regarder à quoi on répond. Résultat, des candidatures totalement hors sujet, des multi candidatures après que nous ayons envoyé un refus, et des CV copiés collés pour une dizaine d'entre eux (on dirait qu'un modèle type circule avec les mêmes noms de cabinets qui reviennent à chaque fois). 

    Bref, après avoir appris à reconnaître les faux CV, avoir éliminé les hors sujet, et attendu (les meilleurs CV sont arrivés à partir du 25ème jour), nous avons finalement recruté un collaborateur. Et oui, un homme chez Les Expertes. Le début de l'aventure commence début septembre.

    D'ici là, vivement les vacances bien méritées !

  • 24 mai 2012 - 24 mai 2017 : cela fait 5 ans au jour près que la société Les Expertes existe !

    Et finalement le million d'euros de chiffre d'affaires de l'objectif initial ne sera pas atteint....

    Le chiffre d'affaires de l'exercice devrait se situer entre 330 et 400 k€ à la fin de l'exercice, suivant le niveau de missions exceptionnelles que nous aurons (par définition imprévisibles).

    Même si cette réalisation est en deçà de l'objectif initial, ce chiffre sera réalisé à 2 personnes et demi, ce qui fait plutôt un bon ratio chiffre d'affaires par salarié. Après la 3ème année, nous avons réorienté notre objectif sur la qualité de la clientèle plutôt que sur le nombre de clients. Réorientation qui a eu le mérite de nous offrir une qualité de vie, et des relations très conviviales et apaisées avec nos clients. Nous dépasserons le cap des 100 clients cette année.

    Comme disait un conférencier dont j'ai oublié le nom, "positionnez vos objectifs très hauts, car comme vous ne les atteindrez pas, au moins cela vous aura tiré vers le haut".

    Prochain objectif pour les 5 prochaines années : 250 clients et 900 k€ de chiffre d'affaires et, surtout, être encore là !!!

    Et pendant ce quinquennat, que s'est il passé dans la profession ? Et bien, pas grand chose. Les robots ne sont toujours pas là, la déréglementation n'a pas été votée, personne ne nous a uberisé, Quickbooks n'arrive pas à percer en France, et les bilans ne se font toujours pas tout seuls.... Les start uppers cherchent des métiers de rente, faciles à automatiser et qui génèrent du cash. Et malheureusement, notre métier exige de l'adaptation au client et un peu de travail...

    Nous suivons donc les évolutions extérieures pour rester compétitifs tout en produisant du travail de qualité. Notre anniversaire des 5 ans ayant lieu durant une année d'élection présidentielle, au moins, nous savons que nous aurons des possibilités de changement. A suivre et vivement les 5 prochaines années !

  • Pour bien préparer la période fiscale prochaine et mieux servir nos clients, les Expertes recrute !

    L'annonce a été publiée sur différents sites et notamment sur celui ci :

    http://hubemploi.fr/job/27-collaborateur-comptable-140/

     

     

  • L'année 2015 finit un peu comme elle a commencé, un peu atone mais avec l'envie que le futur soit meilleur.

    Tous les paradigmes ont volé en éclats. Pas un business qui n'a pas vu son modèle économique remis en cause cette année : les commerçants sont de plus en plus concurrencés par internet, les hôtels et les taxis sont concurrencés par les particuliers, des secteurs économiques entiers s'effondrent et de nouveaux apparaissent (on construit des maisons avec des imprimantes 3D maintenant, et c'est une montre qui nous dit si on est en bonne santé). Bref, il faut vraiment s'adapter.

    Les experts comptables doivent aussi s'adapter à ces nouveaux clients (plus réactifs et ultra connectés), conseiller leurs clients traditionnels qui cherchent des solutions, et surtout s'adapter eux mêmes à de nouvelles formes de concurrence ou de marché. C'est donc avec toujours plus d'énergie qu'il faudra commencer 2016, ne serait ce que pour surveiller le projet NOE d'Emmanuel Macron, qui devrait impacter les experts comptables.

    Du côté des Expertes, nous finissons l'année en beauté en dépassant notre objectif du quart de million de chiffre d'affaires pour la troisième clôture fiscale. Notre activité d'accompagnement à la reprise d'entreprise a été particulièrement active entre juillet et décembre 2015, ce qui explique en grande partie l'absence de billets sur le blog.

    Le cabinet souhaite à tous les lecteurs de ce blog d'excellentes fêtes et vous donne rendez vous en 2016 pour encore plus de business et d'entrepreneuriat !

  • France Televisions et Radio France viennent de lancer à grands renforts de publicité le site expertes.eu en plagiant le nom de notre société et en se référençant sur Google sous le nom "Les Expertes" au lieu d'utiliser leur vrai nom "Expertes - Le Guide". Du coup, la fréquentation de notre site explose depuis lundi dernier.

    Ou comment un plagiat grossier nous donne encore plus de visibilité !

    Alors Mesdames, si vous vous êtes perdues sur notre site et notre blog, bienvenue à vous et n'hésitez pas à faire appel à nos services d'expertise comptable.

     

  • Afficher tous les posts de La vie du cabinet

PCommentsosts de cette catégorie

  • Cette année va être compliquée, un peu comme toutes les années d'élections présidentielles d'ailleurs. Car nous commençons avec la perspective d'une loi de finances votée en décembre 2016, et ne savons pas ce qui va en rester 12 mois plus tard. Pour faire des perspectives dans ce contexte, ce n'est pas évident.

    En revanche, comme il s'agit d'une année électorale, la loi de finances contient des cadeaux opportunités pour les entreprises : baisse du taux d'impôt (de 33 1/3% à 28%), hausse du CICE de 1%, début de déduction de la tva sur l'essence etc... 

    En parlant de tva sur l'essence, on se demande bien pourquoi Paris organise une couteuse COP21, qui en conclue que le Diesel c'est mal et l'essence moins pire, mais que la tva sur le diesel continue à être déductible à hauteur de 80% (et 100% sur les véhicules utilitaires), alors que pour l'essence la nouvelle loi de finances permet la déduction de 10% de la tva (une folie !). Un indice : le lobby des transporteurs.... Il est dommage que les gouvernements oublient année après année que la fiscalité est là pour orienter des comportements de la part des contribuables. Pour baisser la pollution, vous arrêtez la déduction de la tva sur le diesel, et vous autorisez celle sur les transports publics (toujours interdite à ce jour), et la circulation alternée devient de l'histoire ancienne... Un gouvernement aura t-il ce courage ?

    2017 sera aussi l'année où l'Europe en remet une petite louche sur les monopoles. L'Europe a re-demandé aux Etats qui ont maintenu des professions réglementées de justifier de la nécessité du monopole car, à son avis, la levée des monopoles pourrait créer une masse d'emplois. Dans le collimateur : les avocats, les architectes, les experts comptables etc... A suivre donc. Comme les experts comptables entendent parler de la fin de leur monopole depuis au moins cinq ans, tant que ce n'est pas fait, ce n'est pas fait.

    Donc excellente année 2017 ! Pleine de surprises et nous l'espérons bonnes nouvelles.

     

  • Finalement la loi Macron, tant attendue, aura t-elle un vrai impact sur les TPE / PME ? C'est un peu la question que l'on se pose à la lecture de ce qui a finalement été adopté.

    Le volet le plus impactant semble être celui sur l'actionnariat et l'épargne salariale, qui sont encouragés et aidés. Pour le reste, rien de fondamental pour la relance de l'économie : il s'agit de petites mesures accumulées, sans lien évident entre elles.

    Le volet sur les experts comptables laisse perplexe puisque les missions juridiques et sociales doivent déjà être l'accessoire d'une mission principale de comptabilité. S'agit il juste d'une nouvelle menace avortée des avocats ?

    Bref, laissons les analystes rentrer de vacances et nous résumer tout cela en septembre.

  • L'Etat est déçu que le financement du CICE ne soit pas plus demandé. Il faut dire qu'au départ, les banques ne voulait pas financer les demandes inférieures à 25.000 € (les 25.000€ représentant 4% de la masse salariale, cela excluait quasi mécaniquement les TPE, les plus exsangues en trésorerie).

    Oseo propose maintenant une offre de pré financement à hauteur de 85%. Pour cela il faudra (entre autres) fournir une attestation de votre expert comptable sur les rémunérations 2013 estimées.

    Ce préfinancement du CICE peut, du coup, être utilisé dans le cas d'une reprise d'entreprise comme un à côté de trésorerie après la reprise, si le cédant n'a pas mis en œuvre ce préfinancement. Ce qui risque d'être le cas dans 99% des cas.....

    http://www.cice-oseo.fr/

    http://www.economie.gouv.fr/lancement-prefinancement-CICE

    Et pour se détendre, voici les plus gros bénéficiaires du CICE !

  • Les informations sur l'entrée en vigueur du CICE (crédit d'impôt pour la compétitivité et l'emploi) sont distillées au compte goutte.

    Dernières nouvelles : les dirigeants (quelque soit leur statut) seront exclus de la base de calcul. Histoire d'éviter un afflux de transformations de SARL en SAS, après le 1er coup de semonce donné par la taxation des dividendes des SARL et EURL aux prélèvements sociaux (par la loi de finances 2013)....

    La base du CICE sera donc composée des salaires inférieurs à 2.5 * SMIC (soit un brut annuel de 42.907 €). C'est un effet cliquet, soit le salaire est inférieur et il rentre dans son intégralité, soit il est supérieur, et il ne rentre pas du tout dans la base.... dommage car les salariés qui sont juste en dessous du seuil ne sont pas près de voir leur salaire augmenter...

    Le crédit sera de 4% sur 2013 et 6% sur 2014. A vos calculettes.....

    Le dossier plus complet de l'Ordre des Experts Comptables, c'est ici.

  • Depuis le 1er août 2012, les cessions d'actions de sociétés françaises non cotées passent à 0,10% sans plafonnement (contre 3% plafonné à 5.000 € avant le 1er janvier 2012 et un barème progressif applicable entre le 1er janvier et le 31 juillet 2012).

    Les cessions de parts sociales sont taxées à 3% après abattement par part sociale de 23.000€ divisé par le nombre total de parts sociales de la société.

    Les cessions de participations dans des sociétés à prépondérance immobilière restent taxées à 5%.

    Dans le cadre de reprise d'entreprise, la transformation préalable de la SARL en société par actions reste donc encore économiquement beaucoup plus favorable.

  • Afficher tous les posts de Les actualités comptables et fiscales

PCommentsosts de cette catégorie

  • C'est en effet le 19 Septembre 1945 qu'est né l'Ordre des Experts Comptables par Ordonnance.

    Les ruines de la guerre étaient encore fumantes mais le Gouvernement Provisoire a jugé qu'il était primordial de créer un Ordre pour rétablir l'ordre. Incroyable non ? C'est tellement incroyable, que ce n'est pas vrai.

    Les mauvaises langues diront que l'Ordre est en fait né pendant la seconde guerre mondiale sous le Régime de Vichy (comme la plupart des autres Ordres professionnels d'ailleurs) mais que pour les besoins de l'histoire, c'est l'Ordonnance de 1945 qui a été retenue comme date de naissance. Un petit rajeunissement qui évite de se référer à une période sombre de l'histoire....

    Le Congrès de l'Ordre des Experts Comptables est donc le 70ème du genre et se tiendra du 30 Septembre au 2 Octobre au Palais des Congrès de Paris.

    http://www.experts-comptables.fr/lordre-et-ses-entites/congres/70e-congres-paris-2015/70e-congres-paris-2015---2169

    Si vous voulez venir observer les dernières couleurs tendances pour les vestes en velours côtelé, les derniers modèles de chaînes pour lunettes, ou les lustrines les plus sexy, n'hésitez pas, c'est un festival ! Trêves de plaisanterie, le Congrès a pour thème L'Expert Comptable Numérique. Rajeunissement de l'image, modernisation, tel est l'objet du Congrès. On revient de loin....

    Les Expertes étant en zéro papier, full internet, et dématérialisation totale, nous irons vérifier si une nouveauté nous a échappé ou quelles sont les tendances d'avenir.

  • Quickbooks (édité par Intuit) est le leader des logiciels de gestion aux Etats Unis pour les TPE / PME. Et Quickbooks débarque en France en septembre 2015. C'est bon ça pour nous ?

    J'ai eu l'occasion d'assister à une présentation et une démonstration du logiciel Quickbooks vendredi dernier au Loft Roquette à Paris. La présentation était assurée par Philippe Barré, du groupe Pluriel, l'expert comptable qui conseille les experts comptables. Chaque fois que je le vois, je pense à la maxime de Warren Buffet "les seuls qui se sont enrichis pendant la conquête de l'Ouest sans prendre aucun risque, ce sont les vendeurs de pelles". Philippe Barré est le vendeur de pelles de la profession des experts comptables. Alors quand il présente un logiciel, on écoute pour savoir ce que l'avenir nous réserve...

    Pour en revenir à Quickbooks, c'est un logiciel de gestion en ligne (en full web). Le logiciel permet de faire des devis, d'émettre des factures, de les envoyer par mail au client, de suivre les paiements des factures, sa trésorerie quotidienne, de relancer ses clients, de prévoir les paiements de factures fournisseurs à régler, et de produire la déclaration de TVA au régime réel... Quickbooks n'est pas du tout un logiciel de comptabilité : il ne gère pas la notion de stock, ni les immobilisations, ni les écritures de bilan, ni la paye. Le logiciel s'adresse plutôt à une clientèle de TPE dans le tertaire avec une faible volumétrie à saisir. L'abonnement mensuel commencera à 15€ HT et sera proportionnel au nombre d'accès simultané demandé par le client.

    L'intérêt pour un expert comptable de travailler avec un client utilisant Quickbooks, est de récupérer le travail de "saisie" faite par le client (sans qu'il ne s'en rendre compte) pour lui proposer une tenue moins chère que si l'expert faisait la saisie lui même. Avec une vigilance particulièrement accrue sur la saisie des factures fournisseurs dans le logiciel et en particulier de la récupération de la TVA.

    Les deux bémols pour les clients : les données sont intégralement hébergées aux Etats Unis, et le client doit saisir son login internet et mot de passe d'accès à son compte bancaire en ligne pour que les données bancaires puissent être récupérées quotidiennement. Ca peut bloquer certains clients....

    A suivre donc car a priori vu le budget publicitaire prévu, nous (les experts comptables) allons en entendre parler à la rentrée....

  • Un soir de cette semaine, alors que je regardais tranquillement BFM TV avec les infos en boucle, je suis tombée sur la nouvelle pub pour les experts comptables.

    Au moins, on peut dire qu'elle ne laisse pas indifférent. Sur le coup, j'ai eu honte.... ce que j'ai vu moi, c'est un type tétanisé sur qui fonce un autre type. Celui qui ne bouge pas ce demande ce qu'il va lui arriver. Et puis pendant 10 secondes de slow motion, le second fait un câlin à l'autre, qui du coup, est soulagé.

    Ce que j'interprète donc, c'est que l'expert comptable (le type statique) se demande s'il n'a pas fait une connerie et ne va pas se faire engueuler... puis est totalement dominé par le chef d'entreprise qui l'embrasse (de remerciement il faut croire).... Je n'ai pas compris le message.

    Je viens d'aller lire l'interprétation faite par l'agence de pub qui a créé le spot : celui ci donnerait en 30 secondes une image moderne de l'expert comptable, partenaire de confiance de l'entreprise....

    Et bé: moderne, un homme en costume gris... partenaire, un type tétanisé qui se demande à quelle sauce il va être mangé.... tout ça, c'est pour nous faire passer la pilule du cout du spot payé par nos cotisations.... J'espère juste ne pas être la risée de mes clients....

    Allez pour se préparer :  http://www.youtube.com/watch?v=M4nlQdZX8gg

     

  • Le temps du monopole et du respect entre confrères...

    • Premier coup de semonce, un arrêt de la cour de Cassation (chambre commerciale - n°12-19356) du 10 septembre 2013 qui en vient à la conclusion que :

    - un confrère peu pointilleux sur la déontologie ne peut pas être sanctionné pour concurrence déloyale (dans les faits, reprise de client sans avertir le confrère)

    - démarcher par téléphone les clients d'un confrère n'est pas un acte de concurrence déloyale

    Quand je pense que pendant tout le stage d'expertise comptable (3 ans), l'Ordre des Experts Comptables nous a bassiné avec le fait que le démarchage était interdit, puis après, qu'il n'était plus interdit, mais qu'il ne fallait pas en faire..... (un confrère ayant attaqué le Code de Déontologie a réussi à faire supprimer l'article du code suite à une décision de la Cour de justice de l'Union Européenne en 2012). Il y en a qui ne s’embarrasse pas trop avec les prescriptions de leur Ordre de tutelle....

    L'histoire se passe à la Réunion mais la décision ouvre de belles perspectives pour les confrères francs tireurs...

    • Deuxième coup de semonce, la Commission Européenne demande à la France de justifier l'existence de ses professions réglementées selon trois critères (intérêt général, proportionnalité et suppression des barrières à l'entrée de la profession, non discrimination en fonction de la nationalité ou lieu de résidence) et d'en tirer les conclusions d'ici 2015. Les taxis ont du souci à se faire, mais les experts comptables aussi. La fin du monopole est pour 2015 il faut croire. La France fait partie des 11 pays sur 27 qui ont encore un monopole pour l'expertise comptable en Europe.

    Même si l'image de l'expert comptable est excellente auprès des clients et qu'il y a peu de souci à se faire, c'est le croisement des deux informations qui est perturbant. En gros, les actuels illégaux, devenus légitimes en 2015, vont démarcher en force les clients des experts comptables en tirant les prix vers le bas. Ce sera le seul argument opposable à la technicité et savoir des experts comptables (8 ans d'étude, quand même).

    Il est plus que temps d'affiner sa stratégie d'ici là : spécialisation de niche, prestations de conseil haut de gamme, travaitl sur le rapport qualité/prix, ou option pour le low cost.... Tout est permis mais il va vraiment falloir se positionner clairement pour faire face à une concurrence frontale à laquelle les experts comptables ne sont pas du tout habitués.

  • C'est dans la nuit du 1 au 2 octobre que l'Assemblée Nationale a voté deux nouvelles mesures importantes pour la profession d'expertise comptable :

    * l'ouverture totale du capital des sociétés d'expertise comptable aux tiers (donc aux non experts comptables), pour se mettre en conformité avec le droit européen. Les droits de vote restent quand à eux, pour au moins deux tiers, dans les mains des experts comptables.

    * la possibilité de facturer des honoraires de succès, sauf pour la mission réglementée d'expertise comptable et pour les honoraires liées à l'assiette fiscale et sociale du client. Cela laisse quand même de grandes possibilités et notamment sur l'accompagnement à la transmission des entreprises.

    Le processus législatif suivant son cours, l'application ne se fera pas avant huit mois, mais les bases sont posées.

    Les banques vont elles se jeter sur les cabinets d'expertise comptable pour accéder à leur fichier clients ? Une concentration des cabinets va t-elle s'opérer ? Seul l'avenir nous le dira mais comme dirait un candidat à la présidentielle, pour les experts comptables "le changement, c'est maintenant !".

     

  • Afficher tous les posts de La profession à la loupe

PCommentsosts de cette catégorie

  • C'est bien connu, l'humour de comptable est désespérant et ne fait rire que les comptables.

    Je ne suis pas sûre que les billets sur le lien seront accessibles à tout public, mais pour ceux qui connaissent un peu la vie en cabinet, cela détend.

    Le site tourne autour de problématiques récurrentes : les frais que les clients essayent de faire passer en compta, le stress du délai sur les obligations fiscales (avec une belle récurrence sur la TVA), le client qui débarque sans prévenir, et la comptabilité pas à jour. Bref, les problématiques classiques des cabinets d'expertise comptable.

    A mettre en favori pour passer la période fiscale !

    https://fr-fr.facebook.com/viedecomptable/

     

  • Lendopolis est le nouveau site de financement participatif dédié au soutien d'entrepreneurs (TPE et PME de moins de 2 ans) qui permet aux porteurs de projet d'emprunter des fonds auprès de particuliers.

     

    Les bons points : le projet est noté, et le taux de rémunération du prêt varie entre 4 et 10% selon la note du projet. En plus l'Ordre des Experts Comptables a réussi à se greffer à l'aventure :-)

    Le mauvais point : il n'y a pour l'instant que deux projets sur la plateforme dont un totalement financé !

    Pour aller voir, c'est ici.

  • les clips de campagne présidentielle sont beaucoup plus funs qu'en France...

    Cadeau 2013 pour le plaisir !

     

  • .... LA CONFIANCE.....

     

    Alors que le site venait de subir une attaque en règle de robots spammeurs, la page Contact a été dépubliée temporairement du site internet. C'est la rançon du succès il faut croire..... si les robots spammeurs ont trouvé le site, les prospects vont faire de même ! 100 spams en 6 heures à intervalles réguliers, ça en fait des rendez-vous clientèle à venir.....

    Bref, j'ai donc contacté la société qui m'a (énormément) aidée à créer le site internet pour m'aider à régler ce petit souci technique. Problème réglé par l'ajout d'une boite captcha en deux temps trois mouvements (en gros il faut maintenant recopier des caractères déformés - seuls les humains ont la compétence pour faire ça a priori).

    Pour remercier la société :

    * d'avoir réagi vite et efficacement

    * avec une extrême gentillesse

    je lui fais un peu de pub en publiant le lien de son site internet : http://www.lesateliersruty.com/

    Clarisse est en particulier une perle qui, souvent débordée, trouve toujours du temps pour les clients.

     

    ..... ET LE RETOUR D'ASCENSEUR !

     

  • Le client qu'on aimerait tous avoir c'est un entrepreneur qui réussit tout ce qu'il entreprend, et qui entreprend beaucoup forcèment ! Comme cela, l'expert comptable l'accompagne dans sa croissance et grandit avec lui.

    C'est le client qui fait des valeurs primordiales de sa société le "made in France" et le "Bio", c'est hyper tendance d'accord, mais c'est surtout éthique. Du coup, l'expert comptable partage aussi ses valeurs et se sent proche de son client.

    C'est le client qui est super à l'aise avec l'informatique : son site est super sympa, il automatise tous ses traitements administratifs, et du coup, pour lui, l'expert comptable s'occupe de la partie purement technique comptable et lui fournit ses conseils avisés en fonction de son activité. C'est un tandem de partenaires, et non un simple prestataire comptable.

    C'est un client qui est humainement hyper attachant. Il vous implique dans sa gestion, il vous fait vivre ses coups durs et ses bons moments. Vous nouez une relation forte avec lui. Vous le soutenez et avez envie qu'il réussise. C'est le plus de l'activité, le lien humain avec les clients.

    Ce client, il existe ! C'est un serial entrepreneur français qui transforme en or tout ce qu'il touche : http://www.patricecassard.com/.

    A son actif : http://www.lafraise.com/ (revendue avec succès), http://www.archiduchesse.com/ (qui a fait parler du Made in France face à la contrefaçon chinoise pendant la campagne présidentielle), et son nouveau bébé http://neeed.com/ (le nouveau succès à venir, mais j'ai ni Twitter, ni Facebook alors je n'ai pas encore compris à quoi ca sert....).

    Pourquoi il n'est pas encore client de la société Les Expertes ? Parce qu'il se trouve que c'est un membre de sa famille, et que la meilleure façon de se fâcher avec sa famille, c'est d'avoir des relations professionnelles avec !!!

     

     

     

     

     

  • Afficher tous les posts de Sociétés et sites sympas

PCommentsosts de cette catégorie

  • Le salon de la Micro Entreprise s'est tenu du 9 au 11 Octobre 2012 au Palais des Congrès de Porte Maillot. 

    Preuve de la motivation des entrepreneurs, les allées étaient bondées, les conférences pleines, et les séances de Speed Meeting ont dû refuser du monde. Cela fait plaisir de voir en temps de crise et d'incertitude fiscale des créateurs motivés avec des idées originales. Entre ceux qui n'ont pas encore créé mais vont sauter le pas, ceux qui viennent de créer et viennent faire leur marché, ou ceux qui ont créé et viennent chercher des clients, il y en a pour tous les goûts.

    Mention spéciale à la journée du 10 Octobre : 1ère journée des femmes entrepreneures. Belle initiative pour inciter les femmes à se lancer et à croire en leur potentiel.

    Plus intimiste que le Salon de l'entrepreneur, ce salon est vraiment le rendez vous des porteurs de projet qui commencent petit pour devenir grand.... L'année prochaine, ce sera le 15ème anniversaire du salon, à noter dans son agenda !

  • Le FGIF est le Fonds de Garantie à l'Initiative des Femmes

    Ce fonds, très mal connu, est destiné à aider les femmes à la création ou reprise d'entreprise faite depuis moins de 5 ans.

    Il permet de garantir 70% d'un prêt pouvant aller jusqu'à 38.000 € à un taux de 2.5%. Et surtout, la banque ne pourra pas demander de caution sur les 30% restant si le fonds a accordé sa caution.

    Mesdames, n'hésitez plus et profiter de cette garantie qui vous est réservée !

    Pour plus d'informations :

    http://www.apce.com/pid2742/fgif.html

    http://www.france-initiative.fr/var/france_initiative/storage/original/application/depliant.pdf

     

  • Afficher tous les posts de Entreprenariat au feminin

PCommentsosts de cette catégorie

  • Après la fraude au président, la fraude à Le Drian.

    Dans la série, "plus c'est gros, plus ça passe", une nouvelle fraude vient de se développer, profitant de la période des attentats.

    Des escrocs appellent et se font passer pour le cabinet du ministre de la Défense. Ils en appellent au patriotisme qui sommeille en nous et demande de faire un don pour financer l'achat de matériel de guerre pour lutter contre le terrorisme (les caisses de l'Etat étant vides). Apparemment cela fonctionne puisque un entrepreneur dans le bordelais y a perdu 19 millions d'euros... et ce n'est pas le seul.

    Comme quoi le I du MICE (Money - Ideology - Compromise - Ego) a encore de beaux jours devant lui dans la manipulation et l'escroquerie...

    Après avoir avoir, à la demande du Tribunal de Commerce et des instances professionnels, relayé cette information d'intérêt général, il est temps de partir en congés...

    Bonnes vacances à tous.

     

  • Le 26 mai 2015, ce ne sont pas moins de 3 conférences qui auront lieu le même jour - il va falloir choisir :

    - la matinale de l'IFA à Lille : https://www.mazars.fr/Accueil/News/Les-dernieres-news/Matinale-IFA-a-Lille

    - la conférence de la DFCG : http://www.dfcg.fr/evenements/01tD0000005pPA9IAM/

    - la conférence de l'IMA : http://www.ima-france.com/conference/20150526.php

    Et pour les fans de fraude, le Ministère des Finances expliquent des schémas classiques de fraude :

    http://www.economie.gouv.fr/dgfip/carte-des-pratiques-et-montages-abusifs

     

     

     

     

  • La conférence Européenne de l'ACFE sur la fraude c'est lundi et mardi prochain à Londres.

    http://www.acfe.com/european.aspx

  • Apparemment la CGPME vient d'être sensibilisée à l'IE : mailing de diffusion des outils de la D2IE, article dans le magazine "Chef d'Entreprise".

    Le battage médiatique est en route avec le salon I Expo.

    Pour ceux qui n'ont pas la chance de recevoir les mailings de la CGPME, voici les liens utiles :

    http://www.intelligence-economique.gouv.fr/sites/default/files/fupload/fiches_rassemblees-v6_sansblanche.pdf

    http://www.intelligence-economique.gouv.fr/methodes-et-outils/logiciels-dauto-evaluation

    http://www.cgpme-paris-idf.fr/datas/files/ies/06_invit_radar_18juiin2014.pdf

    http://www.cgpme-paris-idf.fr/index.php?module=rdv&id=460

    http://www.cgpme-paris-idf.fr/datas/files/ies/programme_ies_2014.pdf

     

     

  • Pour les comptes clos 2013 et à compter des dépôts effectués à partir du 1er Avril 2014, la publication des comptes ne sera plus obligatoire !!! Le dépôt restera obligatoire mais les sociétés pourront opter pour ne pas publier les comptes. Enfin une bonne nouvelle en termes d'intelligence économique et d'harmonisation européenne !

  • Afficher tous les posts de Intelligence Economique

PCommentsosts de cette catégorie

PCommentsosts de cette catégorie

  • Ca commence doucement.

    Au début, il faut juste afficher un plan des locaux et acheter des extincteurs (eau et électricité). Frisouille... 250 € et 1 heure plus tard, c'est fait.

    Après, il faut envoyer un courrier pour prévenir l'Inspection du Travail que l'on embauche son premier salarié. 2 heures plus tard, après avoir trouvé à quelle adresse envoyer le fameux courrier et avoir fait la queue à la poste pour poster le recommandé, c'est de l'histoire ancienne.

    Puis il faut faire les affichages obligatoires sur le harcèlement, les horaires de travail etc. Après une recherche sur internet et une mise en forme personnalisée, en une demi journée de travail c'est fait.

    Ensuite il faut trouver un Centre de Médecine du Travail. Après avoir appelé cinq centres qui vous disent qu'ils sont complets et qu'ils ne prennent plus de sociétés, vous tombez sur le sixième centre qui est encore accessible à moins de 20 minutes de déplacement de votre société et vous arrivez à inscrire votre salarié. Ca vous a pris deux jours entrecoupés pour passer les coups de fils, vous faire rafaler, et remplir le dossier d'adhésion de dix pages.

    Et puis, cela se complique. On vous indique que vous êtes en retard pour le diagnostic électrique que le précédent locataire aurait dû faire et votre bailleur vous met la pression pour vous mettre en règle. Vous vous renseignez sur ledit diagnostic, trouvez quatre sociétés qui ont l'agrément, constatez après avoir appelé que deux n'existent déjà plus, et que les deux autres proposent un tarif à 10 euros près identique. Vous tirez à pile ou face pour en choisir un, prenez rendez vous. Vous vous libérez pendant les 30 minutes que dure l'opération, faites le chèque de 500 euros et essayer de comprendre le rapport de vingt pages que vous recevez une semaine plus tard. Finalement vous rangez le rapport sans comprendre réellement si votre local va prendre feu dans les 10 secondes qui suivent ou l'année prochaine. Vous ne faites aucun travaux car vous ne comprenez rien au rapport. L'opération vous a pris 2 jours pleins.

    Vous vous dites que vous avez passé le plus dur, mais cela se corse. La médecine du travail souhaite vous rencontrer pendant une heure pour la première visite de contrôle et vous envoie une page A4 de documents à préparer en préliminaire. Pendant deux heures, l'assistante du médecin vous explique qu'un salarié est moins autonome qu'un enfant de 8 ans. Il faut indiquer au salarié qu'il ne doit pas boire les produits ménagers, que fixer l'écran pendant toute la journée risque de nuire à sa vision, et qu'il doit se tenir droit sur sa chaise. Après ce rendez vous, vous vous faites la réflexion que regarder la télé dans votre canapé est finalement hyper dangereux : mauvaise position dans le canapé, geste répétitif avec la télécommande, risque d'étouffement avec les chips.... A ce rythme là, autant arrêter de vivre. Vous recevez un rapport d'anomalie qui vous indique qu'il faut remplir le document unique des risques poste par poste (au niveau de l'enfant de 8 ans) et toute une batterie de trucs à régulariser (acheter des pansements, attacher les câbles de votre imprimante, mettre l'imprimante à hauteur de bras pour éviter que le salarié ne se fasse un accident du travail en attrapant les feuilles...). Temps de l'opération, 3 jours.

    Et puis, la roue ne s'arrête plus. Vous devez remplir un formulaire sur internet pour expliquer pourquoi vous n'allez pas péter toutes les cloisons de votre bureau et engager 20.000 euros de travaux pour que si un jour un handicapé en fauteuil vous le demande, il puisse aller aux toilettes chez vous. Temps de la recherche sur internet, de la réponse circonstanciée : 2 jours.

    Et là, vous vous dites, si que l'Etat et l'Europe continuent d'appuyer sur la tête des dirigeants de TPE, y'a un moment, même avec une paille, ils ne pourront plus respirer.... Etre dirigeant d'entreprise, c'est avoir trois compétences simultanées : maîtriser la technique de son métier, encadrer du personnel et faire du commercial. Si on rajoute la gestion de corvées administratives chronophages et improductives, cela devient très très compliqué....

    Après ce billet, si certains ont encore envie d'essayer, n'hésitez pas à aller au Salon des Entrepreneurs du 3 au 4 février 2016 à la Porte Maillot.

    http://www.salondesentrepreneurs.com/

     

     

  • Si le doute subsistait encore un peu en début d'année, c'est maintenant avéré : les caisses de l'Etat sont vides.

    Au quotidien, cela se ressent pour les entrepreneurs de deux façons très concrètes :

    - il est devenu quasiment impossible de se faire rembourser un crédit de TVA surtout si vous êtes en début de création : si le crédit porte sur un investissement, les impôts vérifient maintenant que la facture est payée pour requalifier l'investissement "d'immobilisation en cours" (et rejeter le crédit) - le paiement n'ayant jamais été une condition pour de la TVA sur les débits... ou ressortent un article indiquant que l'on ne peut pas récupérer de TVA si l'on n'a pas de chiffre d'affaires - ce qui n'a jamais été appliqué depuis au moins dix ans. La tendance précédente consistait plutôt à rembourser les crédits de TVA pour permettre aux créateurs ou entrepreneurs d'obtenir de la trésorerie et éviter les faillites ou cessations de paiement (l'Etat prenant la relève des banques...). La tendance était à la sauvegarde des entreprises. La tendance est maintenant à la sauvegarde des finances de l'Etat.... Même si la fraude à la TVA (Carroussel à la TVA) peut expliquer le durcissement à l'encontre des sociétés de BTP, elle n'explique pas la méfiance vis à vis des créateurs.

    - les chômeurs indemnisés créateurs d'entreprise doivent maintenant justifier de la non perception de salaire tous les trimestres. Précédemment, le créateur produisait une attestation indiquant qu'il ne se rémunérerai pas jusqu'à la fin de ses droits, et le chômeur percevait ses droits pendant les 24 mois suivants. C'était il est vrai un peu léger mais le principe était de croire en un écrit sur l'honneur. Depuis le 1er Janvier, fini la confiance et bienvenu au harcèlement. Pour bien motiver les chômeurs, Pôle Emploi commence par ne plus verser l'indemnité puis demande à produire une attestation par expert comptable pour les SARL ou une déclaration à Néant de l'Urssaf pour les SAS. Le problème des SAS sans salarié est qu'elles ne sont pas connues de l'URSSAF et que l'on ne peut dont produire une attestation qui n'est pas due. Pôle Emploi met les SAS dans des situations administratives inextricables, tout cela pour décaler le versement des indemnités...

    Il est bien loin le temps du "j'aime l'entreprise".... Nous sommes maintenant dans le temps du chacun pour soi. Et ce n'est pas la conjoncture actuelle qui fait penser que la situation financière de l'Etat va s'améliorer.

     

  • Le salon de l'entrepreneur aura lieu les 4 et 5 Février 2015 à la Porte Maillot. Comme l'année dernière, vous pourrez me retrouver sur le stand du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables pour des consultations le mercredi matin.

    Pour plus de détails, c'est ici.

  • Lorsqu'en catimini, l'assemblée nationale a adopté un amendement visant à soumettre les dividendes de dirigeants de SAS et SA à cotisations sociales, ça a été la petite goutte qui a fait déborder le vase de ma tolérance fiscale...

    Manuel Valls avait répété dans toutes les langues deux semaines auparavant qu'il aimait les entreprises, et le Président Hollande venait de redire qu'il n'y aurait aucun impôt nouveau, ...et l'assemblée nationale espère faire passer un amendement visant à nouveau les dirigeants d'entreprises. C'est à croire que le gouvernement pense vraiment que les dirigeants ont pour seul objectif de se rémunérer, alors que la plupart serre les dents et fait le dos rond en espérant survivre à la crise.

    La taxation des dividendes à cotisations sociales dans les SARL avait entrainé la transformation de SARL en SAS dans des propositions massives. Les commissaires aux comptes ont passé leurs années 2013 et 2014 à produire des rapports à la transformation. Sous prétexte d'équité, le gouvernement voulait tout harmoniser. C'est en oubliant que se rémunérer en SAS ou SA (en assimilé salarié) coûte 10 à 20% de plus qu'en TNS (Travailleur Non Salarié). Les dirigeants de SAS auraient ainsi été doublement pénalisés !

    Et comment justifier qu'un retraité qui crée une entreprise pour s'occuper et compléter sa retraite soit obligé de payer des cotisations sociales sur des dividendes, sous prétexte qu'il ne se rémunère pas (puisqu'il touche sa retraite). Est ce vraiment un abus fiscal ?

    Le gouvernement a vraiment une vision biaisée de l'entrepreneuriat. Polluée par deux ou trois cas isolés d'abus fiscal qui font croire au gouvernement que tous les entrepreneurs sont pourris. Alors que sans le courage entrepreneurial le gouvernement n'inversera jamais la courbe du chômage. Quel décalage entre la politique et la réalité !

    Et apparemment, l'histoire n'est pas finie.... à suivre.....

  • Afin de faire une pause dans cette période chargée de clôture des comptes, vous pourrez me retrouver sur le Salon des Entrepreneurs le mercredi 5 Février 2014 sur le Stand du Conseil Supérieur de l'Ordre des Experts Comptables pour des consultations gratuites.

    Face à l'afflux qui règne généralement sur ce stand, il est temps de faire une cure de vitamine !

     

  • Afficher tous les posts de creation entreprise

Archives

Aller en haut