Une bouffée d’oxygène…

Que ce soit durant les Final Pitches de la Chaire Entrepreneuriat de l’ESCP lundi ou lors de la remise des prix du Moovjee hier soir, voir tous ces porteurs de projets motivés donnent une vraie bouffée d’oxygène.

Tous ces entrepreneurs veulent créer de l’emploi, produire en France, grandir, et croient en l’avenir. Quel plaisir après la campagne de dénigrement contre l’entrepreneuriat en France orchestrée par la presse internationale et nationale !

Les Final Pitches ont consisté à présenter 55 projets via des pitches de 90 secondes. Ce fut 2 heures intenses mais drôles, originales et bourrées d’énergie.

Le prix Moovjee a, quant à lui, remis les prix à des lauréats auditionnées les jours précédents. Les deux grands gagnants sont :

http://www.dessinemoiunsoulier.com/ et http://www.desbrasenplus.com/

deux habitués de la presse entrepreneuriale.

Ce qui rassure aussi après les années d’errements à la recherche du futur Facebook français, c’est que les gagnants présentent des projets concrets dont on comprend facilement le business plan. La crise semble avoir fait comprendre que la manière dont on allait gagner de l’argent primait sur l’originalité ou la nouveauté du concept.

Alors la crise, …..quelle crise !

Read More

Bilan du salon de l’entrepreneur

Bilan tardif…. certes ; le mois de février ayant été très actif pour Les Expertes. De nombreux clients ont commencé à nous rejoindre pour un début de mission sur janvier 2013 : mise en place du dossier, réception des pièces sur février…

Bref, au niveau du salon de l’entrepreneur : une belle fréquentation, avec moins d’auto entrepreneurs que les années précédentes, et plus de femmes créatrices.

Le contexte économique actuel pousse des chômeurs en fin de droit et n’ayant pas retrouvé d’emploi à créer leur propre emploi. Si la crise était finalement un mal pour un bien…..

Pour ceux qui n’y sont pas allé, le replay c’est par là :

http://www.salondesentrepreneurs.com/paris/podcasts?lien=0&val_tel=SDE-AFKFC8

Read More

Le business du numérique est très étonnant

Les sociétés innovantes qui se créent sur internet ont pour la plupart un fonctionnement similaire : injecter un maximum d’argent en publicité en un minimum de temps, afin de gagner en notoriété. Une fois celle ci acquise, se pose alors la question de comment gagner de l’argent. Facebook et Twitter en sont les derniers exemples.

En France aussi, ce mode génial de développement est suivi à la lettre. Sans citer de nom pour ne pas mettre les sites en porte à faux, il vient de m’arriver deux exemples flagrants avec deux sites différents :

– un site me demande de payer 25 euros pour participer à une manifestation du réseau d’un nouveau genre. Je paye et demande une facture. Un mois plus tard, je reçois la facture portant le numéro un. Je me demande bien comment ont été comptabilisés les encaissements des autres personnes présentes à la manifestation dans la mesure où aucune autre facture n’a été émise… Le module de facturation n’avait pas été créé avant ma demande alors que le site existait depuis plus de six mois…

– un site m’envoie une facture avec au moins trois mentions obligatoires manquantes : le siren, la forme juridique, le numéro de TVA intracommunautaire, et, le comble le hors taxe et la TVA étaient mal calculés (hors taxe sous évalué….). A 15 euros l’information manquante, le fisc va se régaler avec ce site….

Je me rappelle quand je participais à la migration sous SAP d’un grand groupe côté en 2000 (la préhistoire à l’âge d’internet), la préoccupation majeure du jour J c’était que la facturation soit opérationnelle. Tout le reste était accessoire.

La facturation était le nerf de la guerre il y a dix ans ; sur internet, c’est devenu une préoccupation accessoire. Ça doit être mon grand âge, mais je ne comprends pas !

 

Read More

L’argent n’est jamais un problème !

C’est la réflexion que je me faisais en découvrant le nouveau jeu de gestion gratuit sur Ipad « Hay Day ».

Après Smurfs, l’Age de Glace, Les Simpsons, ce nouveau jeu de gestion fonctionne exactement sur le même principe que ses prédécesseurs. Vous démarrez avec un tout petit pécule et avec quelques ressources rares. Chaque action vous rapporte de l’argent mais rarement de ressources rares. En revanche, les ressources rares accélèrent votre développement. Les ressources sont des glands dans l’âge de glace, des donuts chez les Simpsons, des baies chez les Smurfs et des diamants chez Hay Day. Le jeu se rentabilise en vous vendant les ressources rares mais vous pouvez jouer sans en acheter.

En revanche, l’équivalent de l’argent dans ces jeux là n’est jamais un problème. Vous en gagnez très rapidement et comprenez assez rapidement qu’il faut investir pour en gagner plus.

Le parallèle avec la vie réelle du créateur d’entreprise est frappant. C’est en investissant qu’on gagne plus, on commence tout petit pour grossir petit à petit…. et effectivement l’argent n’est jamais un problème ! La clé c’est le projet et le Business Model (en bon français). La manière dont vous avez prévu de gagner de l’argent. Je fais des formations sur le financement hors prêts bancaires classiques et capital risque pour montrer aux créateurs et aux repreneurs qu’il y a énormément de sources de financement sans dilution. Certains organismes ont trop d’argent et cherchent des projets dans lesquels le reverser. Il suffit juste de connaître ces organismes… Le manque d’argent ne doit jamais arrêter un projet sérieux. Si c’est votre cas, allez voir tout de suite un expert comptable pour vous aider dans cette jungle des organismes de financement !

http://www.financement-tpe-pme.com/

Read More

L’entrepreneur mis en avant pendant une semaine !

La semaine prochaine, toute une série d’événements mettront à l’honneur l’entrepreneur.

Sur Paris, les plus notables sont :

  • La Conférence Annuelle des Entrepreneurs à Bercy lundi 12 novembre 2012,

http://www.journees-entrepreneur.com/

  • la journée de la cession reprise organisée par la CCI le même jour,

http://www.entreprises.ccip.fr/web/transmission/journee-regionale-de-la-cession-reprise

  • la Fête de l’Entrepreneur à l’ESCP le 12 en nocturne

http://fde2012.tumblr.com/

  • La soirée IT Tuesday organisée à l’Echangeur le 13 en nocturne

http://www.moovjee.fr/2012/11/05/participez-a-la-soiree-it-tuesday-le-13-novembre-2012-a-la-bourse-du-commerce/

  • La 4ème rencontre du Club Moovjee dans laquelle j’interviens dans le cadre des ateliers pratiques le 14 en nocturne

http://www.moovjee.fr/2012/11/06/des-experts-du-digital-vous-attendent-a-la-4eme-rencontre-du-club-moovjee-paris/

De belles occasions d’échanges et de rencontres en perspective….

 

Read More

1er conseil aux createurs

Le secret bancaire n’existe plus en France, en tout cas, pour les sociétés par actions….

Ainsi, sous couvert de l’article R123-103 du Code du Commerce, la société Infogreffe met à la disposition du grand public pour la modique somme de 11.66 € le certificat du depositaire des sociétés par actions. Pour rappel, le certificat du dépositaire est le document mentionnant le compte bancaire sur lequel vous avez fait vos dépôts des fonds (complet bien entendu, avec clé RIB lisible…), le nom de votre gestionnaire de compte, sa signature, la vôtre. Bref, tous les éléments permettant à un escroc de piller votre compte en faisant un magnifique faux.

En se refugiant derrière la finalité de « porter à la connaissance du public les inscriptions prévues par le décret de constitution d’une société », Infogreffe, GIE marchand des greffes des Tribunaux de Commerce, viole en toute impunité le sacro saint secret bancaire en dévoilant tous les comptes bancaires de toutes les sociétés par actions des sociétés françaises.

1er conseil aux créateurs de société par actions : choisissez pour faire votre dépôt de fonds une banque dans laquelle vous ne resterez pas, faites votre dépôt, et fermez le compte immédiatement sans y laisser un centime. C’est malheureusement la seule solution pour lutter contre le dictat impitoyable et abberant du commerce, et protéger ses données bancaires.

Arnaud Montebourg a encore pas mal de travail s’il veut protéger les sociétés françaises. L’ennemi n’est pas toujours la mondialisation….

Règle numéro 1 : un Business Plan ne se réalise jamais comme prévu….

Comme tout créateur d’entreprise, j’ai fait le Business Plan de la société Les Expertes avant la création afin d’avoir une idée des fonds qui seraient nécessaires pour amorcer la phase de démarrage de l’activité.

Evidemment, prévoir le chiffre d’affaires d’une activité en création reste totalement théorique. Cet exercice exclut forcément les opportunités puisque le créateur commence par défaut par être prudent afin d’avoir une idée du pire (l’arbitrage final du Business Plan finissant toujours par être un peu plus optimiste, personne ne souhaitant que le pire ne se réalise….). J’ai fait cet exercice en étant hyper prudente, métier oblige ! Et bien, une opportunité vient en un mois de me faire réaliser 4 mois du chiffre d’affaires prévu au démarrage…. les chiffres restent bien entendu très modestes s’agissant d’un démarrage de création.

Mais l’exercice et l’expérience permettent de comprendre que le Business Plan ne doit pas être juste (puisque impossible à prévoir) mais cohérent. Règle numéro une à méditer donc pour tous ceux qui passent des heures à modifier des dizaines d’euros pour être au plus juste !

La règle numéro deux qui découle de la règle numéro une est bien sûr : faites vous aider par un expert-comptable pour établir votre Business Plan 😉

Read More